Des billets à tous prix

Des billets à tous prix.

 

Les prix

 

En France les professionnels déterminent les prix des produits et des services. L’information sur un produit ou un service s’avère donc primordiale pour le consommateur. Il doit pouvoir choisir en toute connaissance de cause et faire jouer la concurrence.

Le coût s’exprime en un montant de référence (en général monétaire). Il s’agit de la compensation qu’un opérateur se trouve disposé à remettre en contrepartie d’un bien ou service. Il mesure la valeur vénale d’une transaction et en constitue l’un des éléments essentiels.

L’information sur les prix est obligatoire

Depuis le 1er janvier 1987, tous les prix restent libres, à quelques exceptions près. Lorsque la concurrence s’avère inexistante ou insuffisante (certains transports publics, taxis, tarifs réglementés du gaz etc…)

Ils sont subjectifs et fortement influencées par la valeur que chacun donne aux choses. Que ce soit des produits ou des services dont ils ont besoin. C’est aussi en fonction de leur utilité pour un moment précis de la vie.

Le principe

Les coût des produits ou services disponibles à la vente, doivent rester lisibles et compréhensibles, exprimés en euros et toutes taxes comprises.

Il y a obligation d’information quelles que soient les formes de vente. Magasin, vente à distance (correspondance, téléachat, internet), à domicile, dans les lieux inhabituels de vente, etc.).

Le professionnel a l’obligation d’informer le consommateur avant la conclusion du contrat de vente. Il  doit connaître le prix qu’il aura à payer sans se voir obligé de le demander. Le professionnel  peut procéder par voie de marquage, étiquetage, affichage ou par tout autre procédé approprié. Le tarif affiché doit rester lisible soit de l’extérieur, soit de l’intérieur, selon le lieu où on aura exposés les produits.

Le professionnel doit également informer le consommateur de tous les frais supplémentaires au prix principal et connus à l’avance. Frais de dossier, frais de transport, frais d’affranchissement, ou tous autres frais contractuels. Parfois ces frais supplémentaires ne peuvent se calculer à l’avance. Le professionnel devra néanmoins informer le consommateur de leur existence et leur exigibilité.

 

Le prix de vente

Le prix de vente.

Il semble possible qu’un tarif annoncé ne comprenne pas un élément ou une prestation indispensables à l’emploi du produit. Le professionnel devra également les proposer explicitement.

Presque tous les utilisateurs des répondants à l’Internet (97%) comparent toujours le coût avant un achat important. 80% affirment renoncer à certains services pour obtenir un meilleur prix. L’importance de ce système libre a été présenté et discuté depuis longtemps, en particulier dans les années 1920-1930.

Pour les prestations de services

“La liste des prestations proposées et leurs tarifs doivent être affichés au lieu d’accueil de la clientèle.”

Toutes les prestations payantes doivent être mentionnées. Par exemple, si l’établissement d’un devis s’avère payant, le commerçant devra l’afficher. Idem pour les tarifs de livraison.

 

La fuite des prix

La fuite des prix.

L’affichage des prestations doit figurer sur un document unique et indiquer de façon détaillée le coût de chacune des prestations.

Les prix doivent rester lisibles de l’endroit où la clientèle se trouve habituellement, mais aussi exposés à la vue du public.

“Les manquements aux obligations d’information sur les prix sont passibles d’une amende administrative.”

L‘utilisation d’allégations ou présentations fausses peut constituer une pratique commerciale trompeuse.

Chez RESIMARMO®, vous n’aurez jamais de mauvaises surprises, nous mettons un point d’honneur à toujours présenter nos produits tels qu’ils sont, avec des prix calculés au plus juste. Nous appliquons scrupuleusement les instructions de la DGCCRF française.

 

 

 

 

 

 

LOGO RESIMARMO (801(transparent)